sports

  • Transfert polémique de Faïz Selemani à Courtrai: "L'Union veut nous faire porter le chapeau pour ses erreurs"
    par rtlnewmedia@rtl.be (RTL NewMedia) le 22 août 2019 à 13 h 10 min

    "Nous ne sommes pas une partie impliquée dans les discussions entre l'Union Saint-Gilloise et Faïz Selemani, où le salarié a rompu son contrat de travail en raison d'une faute grave de son employeur. Nous avons l'impression que l'Union veut nous faire porter le chapeau pour ses erreurs", a expliqué Leterme."C'est l'Union Saint-Gilloise qui a donné aux agents de sécurité l'instruction de refuser l'accès des installations du club au joueur et qui lui a interdit de s'entraîner. Le joueur a résilié son contrat de travail en raison d'une faute grave de son employeur. Selemani réclamera des dommages et intérêts devant le tribunal du travail compétent et ne versera pas d'indemnités de départ comme il est d'usage en vertu de la loi de 1978."L'Union avait renvoyé Selemani dans le noyau B la semaine passée, suite à quoi le Comorien a rompu unilatéralement son contrat. Courtrai l'a récupéré quelques jours plus tard gratuitement.

  • Carnet rose au Club Bruges: Jelle Vossen papa pour la deuxième fois
    par rtlnewmedia@rtl.be (RTL NewMedia) le 22 août 2019 à 9 h 24 min

    Jelle Vossen et sa compagne Audry Delvaux sont devenus papa pour la deuxième fois. Avec Camille, le couple a accueilli une deuxième fille. C'est ce que le FC Bruges a communiqué ce mercredi. Suite à cet heureux événement, Vossen n'était pas dans le groupe brugeois pour la rencontre de barrage de Ligue des Champions joué mardi à Linz en Autriche. Les Brugeois se sont imposés 0-1 et prennent ainsi une option sur la phase de groupe de la Ligue des Champions.

  • Mercato: Sven Kums de retour à La Gantoise!
    par rtlnewmedia@rtl.be (RTL NewMedia) le 22 août 2019 à 9 h 08 min

    Sur une voie de garage à Anderlecht, Sven Kums revient donc à ses anciennes amours. Après des passages à Courtrai, Heerenveen et Zulte Waregem, Kums était arrivé à La Gantoise en 2014. Lors de sa première saison chez les Buffalos, il a remporté le premier titre de champion de Belgique de l'histoire du club sous Hein Vanhaezebrouck. La saison suivante, il a remporté la Supercoupe avec Gand et a participé à la campagne de Ligue des Champions où les Gantois avaient atteint les huitièmes de finale. Il a également remporté le Soulier d'Or 2015.Le joueur brabançon a ensuite tenté sa chance à l'étranger avec un transfert à Watford qui l'a immédiatement prêté à l'Udinese où il a pris part à 29 rencontres. Il était alors revenu à Anderlecht, son club formateur, en 2017. Il y était devenu capitaine et avait retrouvé Hein Vanhaezbrouck, arrivé chez les Bruxellois en octobre 2017 pour remplacer René Weiler. Mais cette saison, Sven Kums, 31 ans, n'entrait pas dans les plans de Vincent Kompany, le joueur-entraîneur du RSCA. Il retourne donc à Gand, qui retrouve un autre joueur artisan du titre de 2015 après Laurent Depoitre.La Gantoise dispute ce jeudi son match aller des barrages de l'Europa League face aux Croates de Rijeka à la Ghelamco Arena. Le match retour aura lieu le 29 août en Croatie. Les Buffalos devaient affronter l'Antwerp ce weekend en championnat mais les deux clubs étant engagés en barrages de l'Europa League, le match a été reporté au 21 novembre. La Gantoise a aussi annoncé mercredi l'arrivée du médian suisse Nicky Beloko (19 ans), prêté pour une saison par la Fiorentina où il évoluait en U19.

  • Europa League - L'AZ et Rijeka derniers obstacles pour l'Antwerp et La Gantoise avant la phase de groupes
    par rtlnewmedia@rtl.be (RTL NewMedia) le 22 août 2019 à 3 h 34 min

    (Belga) L'Antwerp et La Gantoise sont engagés, jeudi, en barrages aller de l'Europa League, dernier stade avant la phase de poules de l'épreuve. Les Anversois affronteront les Néerlandais de l'AZ à Ensche (20h30) alors que dans le même temps, les Gantois recevront les Croates de Rijeka.L'AZ, club d'Alkmaar, accueillera l'Antwerp à Enschede dans la stade de Twente car le stade d'Alkmaar est interdit d'accès depuis une dizaine de jours, lorsqu'une partie du toit s'est effondrée sous les rafales de vent. La rencontre se disputera sans les supporters de l'Antwerp. Les autorités néerlandaises ont interdit en effet la venue des supporters anversois. L'UEFA a confirmé mercredi que, suivant ses règlements, les clubs devaient se confirmer aux décisions des autorités nationales et locales. Le 'Great Old' installera un écran géant au Bosuil pour permettre à ses supporters de suivre la rencontre. Le match retour est programmé le jeudi 29 août au stade Roi Baudouin à Bruxelles. Dernier club belge finaliste d'une Coupe d'Europe (la finale de la Coupe des Coupes 1993 perdue face à Parme), l'Antwerp retrouve cette saison la scène européenne après 25 ans d'absence. La Gantoise recevra de son côté le HNK Rijeka, avant de se rendre en Croatie le 29 août. Le club croate a sorti les Ecossais d'Aberdeen au tour précédent. "Je ne doute pas qu'on va marquer, vu que c'est toujours le cas", a déclaré le coach danois des Buffalos Jess Thorup, visiblement très confiant, mercredi en conférence de presse. "Mais il est surtout crucial de réussir aussi un clean sheet. Parce que cela obligerait Rijeka à marquer au moins deux buts pour se qualifier au retour, la semaine prochaine..." A noter que La Gantoise a obtenu mercredi soir le prêt pour une saison de Sven Kums (Anderlecht), un des artisans du titre de 2015. L'ancien Soulier d'Or devrait être sur la pelouse pour le match retour. La Gantoise et l'Antwerp devaient s'affronter ce week-end en championnat mais la rencontre a été reportée à novembre pour permettre aux deux clubs de bien prester en Coupe d'Europe. Les vainqueurs des barrages seront qualifiés pour la phase de poules de l'Europa League, pour laquelle le Standard est déjà qualifié. Le tirage au sort de la phase de groupes se déroulera le 30 août à Monaco. (Belga)

  • Jupiler Pro League - Le Cercle de Bruges attire un international malien en provenance d'Angers
    par rtlnewmedia@rtl.be (RTL NewMedia) le 21 août 2019 à 22 h 53 min

    (Belga) Le Cercle de Bruges a trouvé un accord avec le club de première division française d'Angers pour le prêt du milieu de terrain Lassana Coulibaly. Le Malien de 23 ans est engagé pour une saison, a annoncé la lanterne rouge de la Jupiler Pro League, mercredi soir.Lassana Coulibaly a évolué à Bastia avant son transfert vers Angers en 2017. La saison dernière, le milieu de terrain a joué 19 matches avec les Glasgow Rangers. Le joueur compte également à son actif 64 matches de Ligue 1 et neuf rencontres d'Europa League. Le milieu de terrain est depuis 2016 un international malien. Lors de la dernière coupe d'Afrique des Nations, il était d'ailleurs titulaire de l'équipe du sélectionneur Magassouba. (Belga)

  • Jupiler Pro League - Sven Kums, prêté par Anderlecht, revient à La Gantoise
    par rtlnewmedia@rtl.be (RTL NewMedia) le 21 août 2019 à 20 h 17 min

    (Belga) Sven Kums jouera cette saison pour La Gantoise. Le joueur, champion avec les Buffalos en 2015, est prêté pour un an par le RSC Anderlecht. C'est ce que les deux clubs ont communiqué ce mercredi.Sur une voie de garage à Anderlecht, Sven Kums revient donc à ses anciennes amours. Après des passages à Courtrai, Heerenveen et Zulte Waregem, Kums était arrivé à La Gantoise en 2014. Lors de sa première saison chez les Buffalos, il a remporté le premier titre de champion de Belgique de l'histoire du club sous Hein Vanhaezebrouck. La saison suivante, il a remporté la Supercoupe avec Gand et a participé à la campagne de Ligue des Champions où les Gantois avaient atteint les huitièmes de finale. Il a également remporté le Soulier d'Or 2015. Le joueur brabançon a ensuite tenté sa chance à l'étranger avec un transfert à Watford qui l'a immédiatement prêté à l'Udinese où il a pris part à 29 rencontres. Il était alors revenu à Anderlecht, son club formateur, en 2017. Il y était devenu capitaine et avait retrouvé Hein Vanhaezbrouck, arrivé chez les Bruxellois en octobre 2017 pour remplacer René Weiler. Mais cette saison, Sven Kums, 31 ans, n'entrait pas dans les plans de Vincent Kompany, le joueur-entraîneur du RSCA. Il retourne donc à Gand, qui retrouve un autre joueur artisan du titre de 2015 après Laurent Depoitre. La Gantoise dispute ce jeudi son match aller des barrages de l'Europa League face aux Croates de Rijeka à la Ghelamco Arena. Le match retour aura lieu le 29 août en Croatie. Les Buffalos devaient affronter l'Antwerp ce weekend en championnat mais les deux clubs étant engagés en barrages de l'Europa League, le match a été reporté au 21 novembre. La Gantoise a aussi annoncé mercredi l'arrivée du médian suisse Nicky Beloko (19 ans), prêté pour une saison par la Fiorentina où il évoluait en U19. (Belga)

  • Jupiler Pro League - Sven Kums, prêté par Anderlecht, retourne à La Gantoise
    par rtlnewmedia@rtl.be (RTL NewMedia) le 21 août 2019 à 19 h 45 min

    (Belga) Sven Kums est prêté pour une saison par Anderlecht à La Gantoise, ont annoncé les deux clubs mercredi soir. Le milieu de terrain de 31 ans a évolué à Gand de 2014 à 2016.C'est sous le maillot des Buffalos que Sven Kums a connu ses plus belles années, avec le titre de champion de Belgique en 2015, une qualification pour les 8e de finale de la Ligue des champions la saison suivante et, à titre individuel, le Soulier d'Or 2015. Kums a quitté Gand pour Watford en 2016. Il avait été prêté à l'Udinese lors de la saison 2016-2017 avant d'arriver à Anderlecht lors de l'été 21017. (Belga)

  • Samir Nasri sévèrement taclé par un ex-coéquipier: "J’espère vraiment pour Anderlecht qu’il a changé"
    par rtlnewmedia@rtl.be (RTL NewMedia) le 21 août 2019 à 13 h 47 min

    Lors de son arrivée chez les Mauves, l'ex-enfant turbulent du football français avait déclaré avoir été recruté pour "montrer l'exemple à la jeune génération" et être un relais sur le terrain du coach Vincent Kompany.Le Français, dont certains écarts de conduite avaient marqué les esprits, avait aussi souligné qu'être devenu père l'année dernière lui avait donné envie de transmettre "son expérience". S'il semble bien s'adapter à Anderlecht, un vieux dossier est ressorti ce mercredi.Un de ces anciens coéquipiers, Emmanuel Frimpong (ex-Arsenal), s'est violemment pris à Samir Nasri en racontant leur relation très compliquée. Le Ghanéen espérait manifestement être plus soutenu par l'ex-Marseillais."J’ai toujours montré du respect pour les joueurs plus âgés. Demandez à Aaron Ramsey ou à Jack Wilshere, je n’ai jamais traité quelqu’un sans respect. Mais je n’aime vraiment pas Nasri. Même s’il me donnait cinq milliards de dollars, je ne pourrai toujours pas le supporter”, a déclaré Emmanuel Frimpong dans un entretien accordé au site The Athletic.C’était un vrai tyranFrimpong a donné un exemple pour illustrer ses propos. Un match entre Arsenal et Liverpool datant de 2011 avec une défaite 2-0 des Gunners à domicile. Le joueur, qui a pris sa retraite à 27 ans pour cause de blessures à répétitions, explique que Nasri s'en était pris à lui après son expulsion. "Après le match, tout le monde était silencieux dans le vestiaire. (...) Puis d'un coup, Nasri s'est levé devant tout le monde et dit que c'était à cause de moi si on avait perdu ce match. Personne n’avait besoin de me dire que ce que j’avais fait était stupide. J’étais un footballeur professionnel. Je le savais moi-même."La relation est restée très tendue après le transfert de Nasri à Manchester City, l'année suivante. Quand Arsenal a affronté les Citizens, les deux joueurs se sont retrouvés face à face sur le terrain. De nouvelles frictions ont alors éclaté. "Sur le terrain, il me disait qu'il pouvait m'acheter. Ça prouve à quel point ce gars est stupide. Il pouvait probablement le faire parce qu'il a des millions mais c'est irrespectueux. C’était un vrai tyran. Il n’a pas pris ses responsabilités pour aider les jeunes joueurs quand il le fallait à Arsenal. Je viens d’apprendre qu’il joue à Anderlecht désormais. J’espère vraiment qu’il a changé en tant que personne et qu’il traite les gens différemment", a conclu Emmanuel Frimpong.

  • Un problème psychologique à Anderlecht? Vincent Kompany réagit rapidement
    par rtlnewmedia@rtl.be (RTL NewMedia) le 21 août 2019 à 10 h 00 min

    Après la défaite 4-2 à Courtrai, certains observateurs ont souligné la présence d'un problème psychologique à Anderlecht.Vincent Kompany l'a visiblement également remarqué puisque selon nos confrères du quotidien néerlandophone Het Nieuwsblad, le joueur-manager a fait appel à un coach mental dès lundi.Durant le débriefing du match perdu samedi dernier, Ellen Schouppe est en effet intervenue pour parler avec les joueurs.Présente au club depuis deux ans, l'ex-coach mental des Belgian Cats (basketball), des Red Panthers (hockey) et des Belgian Cheetahs (athlétisme), n'était intervenue que sous l'ère Hein Vanhaezebrouck. Het Nieuwsblad indique que Fred Rutten et Karim Belhocine l'ont quelque peu ignorée.Vincent Kompany a donc décidé d'écouter son discours pour redonner de la confiance à ses troupes. Les joueurs auraient été agréablement surpris par ses propos.Vendredi, Anderlecht abordera un déplacement compliqué à Genk (20h30), le champion en titre. Une bonne occasion de mettre enfin le Sporting sur les bons rails.

  • "C'est du jamais-vu", l'Union Saint-Gilloise dénonce des pratiques malhonnêtes dans le transfert de Selemani à Courtrai
    par rtlnewmedia@rtl.be (RTL NewMedia) le 20 août 2019 à 18 h 08 min

    Lundi, Courtrai a annoncé l'arrivée de Faïz Selemani. Dans la foulée, l'Union Saint-Gilloise a fait part de sa stupéfaction concernant le communiqué de Courtrai et annoncé "étudier les suites à donner auprès de la Pro League, l'URBSFA et la FIFA". Mardi, la RUSG est revenue à la charge dénonçant "une attaque directe et incompréhensible du KV Kortrijk à l'encontre de notre système de transferts".Selon le récit de l'Union, Selemani, lié par contrat jusqu'en juin 2021 avec une option jusqu'en juin 2022, a annoncé personnellement en mai aux médias qu'il allait quitter le club. Seul Courtrai a envoyé une offre qualifiée d'"irréaliste" par la RUSG et donc refusée. "Suite à cela, le joueur a été contacté personnellement par le management du KVK, sous l'autorité de son président Joseph Allijns, bien connu comme censeur du football belge, occupant de surcroît une position de dirigeant de la Pro League et de l'URBSFA", affirme l'Union. "Il a été reconnu, par le joueur comme par le club de Courtrai, qu'il y avait eu un contact direct avec le management et l'entraîneur du club flandrien." La situation est alors devenue tendue entre le joueur et son employeur. Selon l'Union, Selemani a prétendu souffrir d'une blessure et donc ne plus pouvoir s'entraîner avec le groupe, tout en exigeant son transfert. Il a ensuite exigé de reprendre l'entraînement en ne respectant pas le protocole médical suite à une blessure "Le joueur est alors venu au complexe d'entraînement avec un seul but: saboter l'entraînement collectif. Face à ce triste constat et devant la promesse de sa part que cela se reproduirait le lendemain, notre Club n'eut aucune autre solution que de placer son joueur dans le noyau B." Un rendez-vous avait été convenu le lendemain matin avec le CEO au siège du club, poursuit le communiqué. "Le joueur brillait par son absence à ce rendez-vous, mais était néanmoins présent au centre d'entraînement dans le même état d'esprit que la veille. Des agents de sécurité, et par la suite la police, ont dû intervenir afin de ramener le calme au centre d'entraînement Unioniste. La même matinée, l'agent de Faïz Selemani envoyait un courrier recommandé demandant de mettre fin contrat de travail de son client. Les raisons invoquées, à charge du Club, sont le placement du joueur dans le noyau B et l'interdiction de s'entraîner avec le groupe." Des faits que le club contestera devant les tribunaux. Pour l'Union, il "est clair que 'la faute grave' a été créée de toute pièce par le joueur et son entourage afin de réaliser un transfert sans accord au niveau des clubs, vers le club de son choix."L'Union Saint-Gilloise se dit "perplexe face à ces événements, non-seulement devant les agissements des parties concernées, mais également devant la manière de contourner les règles en faisant un usage abusif de la 'Loi de 1978'", qui permet à un joueur de résilier unilatéralement son contrat de travail de sportif rémunéré en payant à son club le salaire qu'il aurait dû toucher jusqu'au terme de son contrat. "La Royale Union Saint-Gilloise se tourne en première instance vers l'URBSFA et la Pro League. Des règles claires existent dans "un code de conduite" qui n'accepte pas les dérives de la Loi de 1978, même si nous savons tous que certains dirigeants n'ont aucun scrupule à enfreindre ce code...", conclut le communiqué. (BELGA)

  • Mamadou Fall prolonge pour trois saisons à Charleroi
    par rtlnewmedia@rtl.be (RTL NewMedia) le 20 août 2019 à 17 h 35 min

    Le Sénégalais de 27 ans avait rejoint les Zèbres en juin 2016 après être passé par le White Star. Il a alors joué deux saisons avec les Carolos avant un prêt d'un an à Eupen. Revenu au bercail cet été, il a joué titulaire lors des quatre premières rencontres de championnat de Charleroi. Au total, l'ailier droit a disputé 71 rencontres pour le RCSC avec 11 buts et 8 passes décisives à la clé. (Belga)

  • Le gardien du Club de Bruges Karlo Letica s'envole pour un grand championnat
    par rtlnewmedia@rtl.be (RTL NewMedia) le 20 août 2019 à 15 h 48 min

    Karlo Letica était arrivé à Bruges l'été dernier, pour trois millions d'euros, en provenance d'Hajduk Split signant un contrat de quatre ans dans la Venise du Nord. Il était à l'origine le premier choix de son entraîneur, Ivan Leko, mais ce gardien de 2m01 n'a pas pu convaincre cédant assez rapidement sa place, fin octobre à Ethan Horvath. Il n'aura disputé que 16 rencontres et tentera de se relancer à SPAL, 13e du dernier championnat d'Italie, où il fera face à la concurrence de l'Albanais Etrit Berisha. (Belga) ?? Letica è Biancazzurro! ????Dobrodošli Karlo!???? ???? https://t.co/FqHlovL2rR#MaiSola #ForzaSPAL???? pic.twitter.com/i6eQqvsMgs— SPAL (@spalferrara) 20 août 2019

  • Un jeune international japonais débarque à l'Antwerp
    par rtlnewmedia@rtl.be (RTL NewMedia) le 20 août 2019 à 15 h 23 min

    Le Japonais Koji Miyoshi, 22 ans, rejoint les rangs de l'Antwerp, pour une saison en prêt, avec une option d'achat, a annoncé le 'Great Old' mardi.Cet attaquant, fraîchement promu international, appartient au club japonais de Kawasaki et avait joué la saison dernière, en prêt également, à Yokohama en J1 League. Koji Miyoshi avait été sélectionné pour la première fois avec le Japon lors de la Copa America en juin dernier, inscrivant deux buts contre l'Uruguay. (Belga) Koji Miyoshi wordt voor 1 jaar gehuurd van Kawasaki (J1 League) met optie tot aankoop. ????Wij spraken met Miyoshi ????https://t.co/n1RqONoOl1#Transfer #RAFC #COYR pic.twitter.com/LOiLwCiiZe— Royal Antwerp FC (@official_rafc) 20 août 2019

  • La critique GRANDIT contre la double casquette de Kompany: "J'ai le sentiment qu'il pense être Dieu"
    par rtlnewmedia@rtl.be (RTL NewMedia) le 20 août 2019 à 11 h 47 min

    Le retour de Vincent Kompany à Anderlecht avec une inédite casquette de joueur-entraîneur est tout sauf une réussite en ce début de saison. Les chiffres sont sans appel: en quatre matchs, les Mauves n'ont engrangé que deux petits points sur les douze disponibles. C'est l'un des plus mauvais démarrage dans l'histoire du club bruxellois. Même si on peut trouver des signes positifs dans le jeu proposé qui n'est pas à proprement parler mauvais, de premières critiques commencent à fuser après la sévère défaite 4-2 du week-end dernier contre Courtrai au cours de laquelle le défenseur Kompany n'était pas sans reproche, pouvant être considéré comme en partie responsable de deux des quatre buts. Après la rencontre, le joueur-entraîneur avait d'ailleurs déclaré qu'il endossait l'entière responsabilité du nouveau revers.Mais le fait d'endosser la responsabilité n'a pas empêché les critiques. Au contraire. Ce matin dans les colonnes du journal Het Laatste Nieuws, une autre grande vedette du Sporting d'Anderlecht, à la retraite depuis bien longtemps, Marc Degryse s'est publiquement interrogé sur la viabilité de la double casquette suite à cette réaction de Kompany après le match. "Le coach Kompany a un problème. Et ce n’est pas facile de s’en sortir. Il devrait penser à son double rôle, car si vous l’entendez parler après le match, il a clairement du mal à juger correctement", a-t-il estimé. Selon Degryse, c'est avant tout le joueur qui posait problème contre Courtrai et il en arrive à cette réflexion qui frôle le surréalisme: "L’entraîneur Kompany doit remettre le joueur Kompany à sa place", conseillait l'ancien meneur de jeu anderlechtois. "Son crédit et son charisme sont bien sûr grands, mais il n’est pas normal qu’il se noie sur le terrain. Il lui appartient d’empêcher que cela persiste dans les prochaines semaines", adressait-il au coach Kompany.Autre argument venant fragiliser la double casquette: l'emploi du temps de Kompany dans les semaines à venir. Bientôt les clubs de D1 profiteront de la trêve du championnat à l'occasion des deux matchs des Diables (contre Saint-Marin et l'Ecosse) pour s'entraîner, travailler les automatismes et renforcer les liens. Alors que le joueur Kompany devra abandonner son club pour jouer avec les Diables. "Il y a des limites à tout. C’est juste un être humain, en plus d’être un très bon joueur de foot. Mais j’ai le sentiment que, tout comme les supporters, il pense être Dieu", a asséné Marc Degryse.Même si, vu son statut, direction et supporters se montreront plus patients et tolérants avec Vincent Kompany, la pression devrait monter dans les prochaines semaines si les Mauves n'obtiennent pas enfin une première victoire libératrice.&nbs

  • Charleroi, pas d'accord avec le report de son match contre Bruges samedi: "La manière fait penser à du COPINAGE"
    par rtlnewmedia@rtl.be (RTL NewMedia) le 20 août 2019 à 10 h 50 min

    Le Sporting de Charleroi n'est pas d'accord avec le report de son match de championnat prévu samedi (18h00) contre le Club de Bruges, annoncé lundi par la Pro League de football. Les Carolos envisagent d'aller en appel, mais aucune décision n'avait encore été prise mardi matin. Ils ont ... sept jours pour introduire un recours auprès de la chambre d'appel de la Commission des litiges de l'Union belge."Vu la situation complexe et floue de ces décisions prises par on ne sait pas qui ni sous quelle influence et les enjeux pour les autres clubs, nous n'avons pas encore décidé de notre position", a expliqué Pierre-Yves Hendrickx, le directeur général des Zèbres mardi matin. "Ce qui est certain c'est que le fait d'avoir ouvert la possibilité à deux clubs de ne pas jouer leur match de championnat a créé un précédent et que l'exception pourra à l'avenir devenir la règle, ce qui est inquiétant", a ajouté Pierre-Yves Hendrickx pas tendre avec la communication de la Pro League la veille. L'autre rencontre reportée concerne en effet l'Antwerp et La Gantoise, mais ces deux clubs disputent les barrages de l'Europe League, et sont tous les deux demandeurs. Les Brugeois sont concernés aussi, par celui pour la Ligue des Champions, raisons du report des matches, mais pas Charleroi qui voit son match à domicile contre un ténor reporté à une date encore inconnue. De quoi provoquer l'ire des Carolos, surtout dans la manière de communiquer de la Pro League, lundi alors que Charleroi devait se rendre à Zulte Waregem en clôture de la 4e journée de championnat et que les dirigeants voulaient en débattre avec leur entraîneur après cette rencontre (perdue par ailleurs 3-1 par les Zèbres). "Ce qui nous dérange aujourd'hui, c'est la manière qui fait penser à du copinage et un manque total de professionnalisme", martèle encore Pierre-Yves Hendrickx."Le manque de solution valable proposée pour rejouer ce match, le souci des joueurs qualifiés ou non lors de la remise, le manque à gagner au niveau recette de samedi, le planning sportif chamboulé, le fait que par le passé les clubs ont toujours joué en championnat malgré des matches UEFA si le règlement est respecté au niveau délais, le fait accompli devant lequel nous sommes mis et victime car non concerné et non écouté, ce climat malsain entre clubs, Proleague, Fédération créé par ce manque de clarté et de respect des uns et des autres et du règlement", énumère le directeur général rejoignant les commentaires de son administrateur-délégué, Mehdi Bayat, qui est aussi président de l'Union belge de football, après le match de lundi soir repris par l'ensemble de la presse.

votre avis nous intéresse !

Réagissez

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer
Partagez