Le succès d’un DJ belge en Côte d’Ivoire

Voter

“Moi ça me plaît ! Ca me va droit au coeur, un Blanc qui fait du coupé-décalé comme un jeune Ivoirien, je suis très contente”, affirme Ericka Déapo, couturière et fan, après une prestation de DJ Petit Piment sur la scène de l’Alloco Summer Festival d’Abidjan. Avec sa chanson “Pamela la Brouteuse”, le musicien-acteur-danseur belge Greg Duret, alias “DJ Petit Piment”, s’est fait un nom en Côte d’Ivoire, où il se produit flanqué de deux danseuses, des jumelles humoristiquement baptisées les “Espelette” (du nom du célèbre piment basque).
30.000 vues de son clip sur Youtube, passage dans les boîtes de nuit et concerts après ou avant les grosses stars ivoiriennes comme DJ Arafat et DJ Kedjevara… “Vraiment, il fait le buzz, un gros carton en Côte d’Ivoire en ce moment, que ce soit dans les night (clubs), sur les radios et même à la télé bien sûr. Je pense que son ‘mouvement’ est hyper bien apprécié”, analyse Willy Dumbo, animateur à la radio Trace. “Il a eu le nez creux de le lancer en période de vacances, et je pense bien que s’il poursuit encore sur cette lancée-là, ce sera l’un des plus gros cartons de cette fin d’année”
[wpdevart_youtube]CkwD95lH9oU[/wpdevart_youtube]

votre avis nous intéresse !

Réagissez

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer
Partagez