简体中文NederlandsEnglishFrançaisDeutschItalianoPortuguêsEspañol

Radios Premium

Miley Cyrus accusée de plagiat pour « We Can’t Stop » : 300 millions réclamés !

Publié par wls annuaires le

Aucune satisfaction encore.

Veuillez évaluer votre radio

Une phrase, un phrasé et 300 millions de dollars !

Pourquoi ? Car dans sa plainte déposée mardi auprès du tribunal fédéral de New York, l’artiste dancehall Flourgon, de son vrai nom Michael May, estime que Miley Cyrus s’est fortement inspirée de son titre « We Run Things », sorti en 1988. Pour lui, l’artiste américaine lui a emprunté son « phrasé lyrique unique et créatif afin d’établir un thème dominant et omniprésent sur la découverte de soi et de l’autonomie », comme le rapporte TMZ. En plus de cela, une phrase lui pose particulièrement problème. Alors qu’il chantait « We run things / Things no run we », Miley Cyrus, elle, lance « We run things, things don’t run we » sur son refrain.

Flourgon réclame désormais 300 millions de dollars à Miley Cyrus, sa maison de disques Sony ainsi qu’aux auteurs et compositeurs de « We Can’t Stop », et demande l’interdiction de la commercialisation de la chanson. Il faut dire que « We Can’t Stop » s’est transformé en véritable succès populaire un peu partout dans le monde : le titre a été certifié cinq fois platine aux Etats-Unis, quatre fois platine au Canada, trois fois platine en Suède, platine au Royaume-Uni… A ce jour, Miley Cyrus n’a pas encore réagi.
Ecoutez « We Run Things » de Flourgon :

Regardez le clip « We Can’t Stop » de Miley Cyrus :

Réagissez et donner votre avis

Réagissez

Catégories : Musique

Notre sélection des radios digitales