Clip “Le jardin” : Etienne Daho danse avec la mort (màj)

Voter

“Elle repose au milieu du jardin”

Avec beaucoup de pudeur, Etienne Daho avait accepté d’évoquer cette perte dans une interview accordée au Figaro. « Il aurait fallu lui consacrer un album pour dire à quel point c’était une personne bonne. J’aime l’imaginer dans un endroit qu’elle mérite, un éden merveilleux. Elle a été très importante pour moi, elle a accompagné ces dix dernières années. Elle est partie sans prévenir, sans être malade. Je suis heureux d’avoir écrit une chanson pour elle, ça allège l’esprit. Les conversations que j’ai eues avec Jeanne m’ont fait mûrir aussi. Elle me disait : “Je ne crois pas à la mort, je suis immortelle”. Je la comprends maintenant » avait-il confié, marqué au fer rouge. Une couleur omniprésente sur “Blitz” et dans le clip du “Jardin”. Dans une salle inondée de lumières flirtant avec les ténèbres, Etienne Daho apparaît comme le gourou d’une troupe de danseuses en bas résille et tenues de latex. Leur chorégraphie et la photographie léchée donnent l’illusion d’une danse funeste..

votre avis nous intéresse !

Réagissez

1 Partages
Partagez1
Tweetez
Partagez
Enregistrer
Partagez